Accès rapide

  • Menus d'octobre Menus d'octobre
  • Menus de novembre Menus de novembre

La vie Communale

Le Parc du Plessis

Travaux d’extension et d’aménagement
Cet espace de nature exceptionnelle, véritable poumon vert au sein de notre agglomération mérite d’être préservé et valorisé en un lieu de vie structurant, accueillant des loisirs doux.

Ainsi, un espace de recolonisation naturelle a été réservé dans une zone pentue autour d’un chêne. Il ne s’agit pas d’un enclos pour faire pâturer les moutons. La régénération naturelle se fait exclusivement par les graines présentes dans le sol ou transportées par le vent ou les oiseaux. L’espace a été clos pour permettre une réinstallation naturelle convenable d’un peuplement végétal varié. La nature reprendra ses droits et nous réservera peut-être des surprises !

De plus en plus, le parc sera géré sur un mode doux et différencié qui laissera sa place à la recolonisation naturelle par la végétation et par la faune.

Plantations
  • 33 arbres sur tige ont été plantés par nos agents comprenant : 7 cormiers (sorbus domestica), 5 merisiers et 5 cerisiers variés (cerisier avium), 10 poiriers (variété pour poiré), 6 noyers greffés (juglans nigra) ; 
  • une haie bocagère sur talus, en bordure du fossé qui descend du lotissement l’Orée du Plessis (tranche 3).
Le cheminement piétonnier reliant le lotissement tranche 3 et le parc est ouvert.

Un espace multisport, le CRAPA et des balançoires ont été installés.

Eco-pâturage
Depuis longtemps, la commune du Genest-Saint-Isle n’utilise plus de produits phytosanitaires sur les espaces publics et s’est engagée dans une démarche de gestion différenciée de ses espaces.

L’éco-pâturage, c’est quoi ?

Cette technique consiste à entretenir des espaces naturels par le pâturage des animaux. Elle a été longtemps écartée au profit de l’entretien mécanique et chimique. Or, pour répondre à une prise de conscience générale sur la nécessité de réduire les impacts environnementaux et préserver la biodiversité, de plus en plus de collectivités territoriales font, aujourd’hui, le choix de l’éco-pâturage.

Il s’agit d’une méthode alternative et/ou complémentaire à l’entretien mécanique des espaces paysagers. Elle permet le maintien du milieu, tout en limitant les coûts de gestion.

Au Genest-Saint-Isle, les bassins tampons de régulation des eaux pluviales sont tout à fait adaptés pour être gérés et valorisés par l’écopâturage.

La pente forte et la présence de quelques arbres posent des problèmes d'entretien :
  • l'entretien mécanique à partir d'un tracteur et broyeur ou tondeuse n'est pas réalisable. De plus, il nous faut exporter l’herbe pour le bon fonctionnement du bassin.
  • l'entretien mécanique avec rotofil est long et fastidieux pour les agents qui se mettent en danger dans la pente.
Ces espaces ont donc été clôturés par nos agents, aidés par une classe de première bac pro « conduite et gestion de l’exploitation agricole » du lycée agricole de Laval, pour accueillir des moutons.

La convention de partenariat de mise en dépôt de cheptel, approuvée par délibération du Conseil municipal en date du 13 avril 2017, va donc permettre l’entretien écologique du bassin d’orage de l’Orée du Plessis.

Pour mettre en oeuvre cette pratique, notre commune a décidé de conclure une convention de partenariat avec le lycée agricole de Laval et un particulier. Ils s’engagent à mettre à disposition des moutons pour pâturer l’herbe en période de pousse. Il nous appartient de soigner les animaux, les déplacer et les surveiller.

Ainsi, l’éco-pâturage prend en compte les trois dimensions de la durabilité : économique, sociale, environnementale, en combinant de multiples avantages :
  • réduire l’emploi de matériel à moteur source de nuisances et de pollutions ;
  • restaurer la biodiversité domestique et sauvage ;
  • développer l’animation et favoriser le lien social par la présence animale.
  • participer à l’amélioration des connaissances sur la nature et l’animal.

Si vous êtes intéressé par cette expérience, prêt à donner un coup de main et ainsi contribuer à la réussite de ce projet, n’hésitez pas à nous le faire savoir en contactant la mairie.

Le Parc du Plessis en images