Accès rapide

  • Menus de septembre Menus de septembre

La vie Communale

Restauration des berges

du ruisseau du Plessis

La restauration des berges du ruisseau du Plessis, au parc du Plessis, est organisée par le Syndicat JAVO (Jouanne – Agglomération Laval – Vicoin – Ouette)

Initialement prévus les 9, 10 et 11 décembre 2019, les travaux n'ont pu être réalisés du fait des conditions climatiques. Ils sont reportés dans le courant du mois de janvier 2020.

Objectif : restaurer et diversifier la végétation en berge (ripisylve)

 
Pourquoi restaurer la végétation ?

Le constat ... Sur les berges du ruisseau du Plessis, dans le Parc du Plessis, la végétation de berges est surtout composée d’Aulnes glutineux.
 
Cette population est fragile car elle est touchée par un organisme parasite proche des champignons qui tue les arbres en les faisant sécher puis tomber : le Phytophthora aussi appelé « maladie de l’Aulne ».
 
De plus, le peuplement est homogène et peu diversifié (tous les arbres ont le même âge) et certains pieds sont dépérissants ou instables.
 
Certaines berges sont sensibles à l’érosion en raison d’un manque d’enracinement des arbres.
 
La diversité en espèces d’arbres est faible.
 
Le projet … Abattage des aulnes malades, instables, affaiblis… afin de :

- limiter la propagation du champignon ;

- sécuriser les sentiers vis-à-vis des chutes d’arbres ;

- recéper les souches ;

- amener de la lumière au sol pour les plantations.
 
Cet abattage sera réalisé par un chantier d’insertion. Le bois sera vendu à Société de coopération d’intérêt collectif mayenne bois énergie. Les arbres seront stockés provisoirement au bout du parc du Plessis. Ils seront ensuite broyés sur place et évacués vers un des sites de Mayenne Bois Energie qui se trouve à Port-Brillet. 
 
 
Le syndicat JAVO procédera ensuite à la replantation.

Plantation d’arbres de haute taille, taille intermédiaire et buissonnants… afin de :

- diversifier les essences d’arbres (16 espèces) ;

- augmenter l’attractivité du parc pour les oiseaux (abri et nourrissage) ;

- renouveler la végétation ;

- favoriser le maintien des berges dans les méandres.
 
Principe retenu : 1 arbre abattu = 1 arbre replanté.
 
Les travaux seront financés par le Syndicat JAVO.